Dejan Kuzmanovic (AS Monaco): "Rendre fière ma famille"


Dejan Kuzmanovic sous les couleurs de l'AS Monaco -  Crédit photo : DR
Dejan Kuzmanovic sous les couleurs de l'AS Monaco - Crédit photo : DR

Dejan Kuzmanovic, 16 ans, a été formé à l'AS Priest, dans la banlieue de Lyon, avant de rejoindre l'AS Monaco l'été dernier. Ce jeune défenseur d'origine serbe qui ne se fixe aucune limite dans sa progression, espère un jour toucher les sommets avec toujours comme leitmotiv: apporter de la fierté à ses proches qui l'ont toujours soutenu.


Matias Arraez: Comment ça va à l'AS Monaco ?


Dejan Kuzmanovic: Salut Matias ! Tout se passe bien, je viens d'entrer dans ma deuxième année de formation.


MA: Tu évolues aujourd'hui en U17 Nationaux, qu'est-ce que tu penses de ce niveau ?


DK: Oui, je suis en 17 Nationaux cette saison, c'est le meilleur niveau possible pour notre catégorie d'âge. C'est un bon niveau selon moi, avec des bons joueurs. C'est un championnat surtout basé sur l'impact physique des équipes. C'est un bon championnat pour progresser, surtout pour moi, en tant que défenseur.


MA: Quelles sont les attentes d'un club comme Monaco pour ses équipes de jeunes ?


DK: Il y a une attente du club sur les jeunes évidemment. Nous sommes là pour progresser et il y a des attentes sur les classements. On se doit de finir le plus haut possible.


MA: Comment se déroule la vie au centre de formation ?


DK: Ma vie se déroule pour le mieux au centre de formation. J'ai pris l'habitude maintenant avec ma première année et mes deux ans au Pôle Espoir de Dijon. Ca me permet d'être toujours plus autonome dans mon quotidien. Je m'entraîne le matin, je vais à l'école l'après-midi. On a récemment intégré le nouveau centre de formation, la Diagonale. Les infrastructures sont neuves et bonnes pour y vivre.


MA: Tes parents ont décidé de te suivre, en déménageant à Nice, est-ce que ça t'aide de les avoir près de toi ?


DK: Oui je pense que l'entourage est primordial pour un jeune joueur qui souhaite aller au haut niveau. Moi je suis content car je les vois souvent et j'ai parfois les week-ends la possibilité de rentrer chez moi. C'est important de se ressourcer chez soi pour repartir prêt mentalement. J'ai la chance d'avoir des parents qui me suivent, donc je donne tout pour eux. Puis les conditions sont différentes à Nice. Le climat est différent, il y a la mer et le beau temps. La vie est meilleure ici, donc je suis content de vivre dans cette ville.


MA: L'AS Monaco est une équipe très portée sur la jeunesse, parle nous de cette formation. Est-ce qu'il existe une cohérence entre les équipes ?


DK: Oui il y a une cohérence qui existe. Même si c'est compliqué de jouer pour l'équipe A, il faut se donner les moyens de sortir du lot, ne jamais rien lâcher et travailler sans relâche.


MA: Qu'est-ce que ça a changé pour toi, dans ton jeu, d'intégrer un centre de formation ?


DK: J'ai beaucoup progressé à Monaco, notamment dans les aspects techniques et tactiques. J'ai retrouvé mon premier poste qui était défenseur central. J'ai fait des progrès dans à peu près tous les domaines même si je suis conscient qu'il me reste encore des progrès à faire pour aller au haut niveau. Je suis là pour travailler et apprendre au quotidien. J'ai confiance en moi, je suis un travailleur et j'ai conscience de mes qualités et de mes défauts.


MA: Quels sont tes objectifs à courts, moyens, longs termes avec Monaco ?


DK: Mon objectif à courts termes est de faire une grosse saison, de progresser le plus possible et de pouvoir jouer avec la sélection serbe. J'ai eu la chance d'être sélectionné pour une confrontation contre la Bulgarie mais je n'ai pas pu y aller à cause des conditions sanitaires dues au COVID. Mon objectif est d'y aller le plus souvent possible car c'est une fierté pour moi de jouer pour mon pays. Après, je suis conscient que c'est du plus, que mon but principal c'est de progresser à Monaco, pour me préparer pour si j'ai un jour la chance d'intégrer le haut niveau. A longs termes, je rêve de faire une belle carrière, de gagner des titres dans des grands clubs. J'ai de l'ambition. Je suis un compétiteur. J'ai confiance en moi depuis petit. Je ne doute jamais de moi. Le football n'est pas facile mais je donne tout et je bosse pour aller le plus loin possible et rendre fière ma famille.


MA: Un petit mot sur ton ancien club, l'AS Saint-Priest, d'où sortent beaucoup de jeunes talents.


DK: J'ai eu la chance de pouvoir affronter récemment l'AS Saint-Priest en championnat. J'ai revu mes anciens coéquipiers et ça m'a fait plaisir. C'est toujours une émotion spéciale de jouer contre son ancien club. On a gagné 3-2, mais mon plaisir était de jouer contre eux. J'ai évolué cinq ans là-bas, donc je serai toujours reconnaissant envers mon club. Je n'oublie pas d'où je viens.



Entretien réalisé par chat le 2 octobre 2020

L'AUTEUR
LIENS UTILES
Par tags
Pas encore de mots-clés.
Nous suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
  • Google+ Basic Black